• En 2012, les suppressions d’emploi affectent l’Europe et la France

    La suppression d’emploi est à la une des journaux ces derniers temps pour la France et l’Europe. Récemment on vient d’apprendre qu’en France, la société générale supprimerait 880 emplois et parallèlement, en Europe, la PSA va procéder à un licenciement de 6800 emplois. Ces deux procédures affectant l’emploi sont programmées pour cette année. Les effets de la suppression d’emploi par rapport à la situation financière d’un pays sont assez forts, mais les deux organismes semblent être fixés par ses projets, et ne trouvent aucun autre alternatif pour éviter cette suppression.


    Suppression d’emploi, pour quelle raison exactement ?


     880 emplois, c’est un chiffre assez élevé pour que cela se transforme en chômage. Pour la société générale, c’est le meilleur moyen qu’elle a opté pour améliorer la situation financière et stabiliser les employés sur le plan travail et assurance. Deux secteurs distincts seront touchés par cette suppression d’emploi par la société générale : le financement et l'investissement SG CIB. Par contre, la direction de la SG semble élaborer un compromis sur cette affaire, en annonçant la signature d’un accord avec les syndicats représentant les employés concernés par cette suppression. Il promet alors que la suppression ne s’agira pas de départ contraint ou de licenciement économique. Face à l’inquiétude des employés, la SG a intérêt à tenir parole vu que, trouver un emploi dans cette situation de crise qui atteint le monde d’aujourd'hui est une tâche assez pénible. Surtout si on va passer d’un emploi stable à la banque à un nouvel emploi. Cela dit, un nouvel emploi est toujours incertain, et les contraintes que pose cette atmosphère seront plutôt déplaisantes pour ces employés.
    En remède pour la déstabilisation engendrée par cette suppression d’emploi, la SG rassure le public par son projet de recrutement en CDI. Cela consiste à appeler 2500 candidats pour des travaux en banque de détail.

     La PSA et son projet d’économie


    Des fois, il faut opter pour la plus pire des décisions pour remédier aux problèmes ou plus exactement, à la crise qui atteint les entreprises et le secteur emploi. Ce n’est pas seulement la France qui subira la suppression d’emploi, mais apparemment, ce qui concerne la France atteint l’Europe entière. La dernière nouvelle apprise par rapport au secteur emploi tourne autour de l’annulation des emplois par-ci par-là. Justement, la PSA va avoir recours à cette suppression pour cette année. Cela est déjà déterminé à un chiffre plus important : 6800 emplois. L’emploi matière première est alors touché par cette suppression : 1000 employés à licencié dans la production. Mais aussi l’emploi technicien et ingénieur, puisqu’il y aura 2500 employés dans le secteur informatique et marketing qui seront supprimés.


     Ce projet d’annulation d’emploi est entré dans le plan d’économie, que la PSA prépare pour cette année même. Ce plan d’économie doit atteindre 800 millions d’euros, à ce que l’on a appris dernièrement.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :